La Finlande en Automne

C’est le tout premier article dédié à la Finlande, car c’est la première fois que nous découvrons le pays. Pourtant, ce pays d’Europe nous attirait depuis des années pour son art de vivre et sa philosophie du futur. Oui, la Finlande a été élu à plusieurs reprises le pays où l’on est le plus heureux.

La définition mondiale du bonheur selon l’ONU (qui classe la France en 24e position…) se base sur plusieurs critères « objectifs » comme le niveau de vie des habitants, les structures sociales et collectives, le respect : eh oui, le bonheur passe par le bien vivre ensemble, et donc l’éducation, l’égalité des sexes et des classes sociales, ce qui rend épanoui individuellement rend heureux la population. CQFD ! Un modèle scandinave qui fait ses preuves aussi dans les pays voisins : des systèmes de sécurité sociale et éducatifs forts, des impôts progressifs (le Danemark et la Norvège sont en pole position de la course au bonheur).

Et puis, il y a peut-être un autre indicatif de bonheur propre à ces pays du nord, c’est leur attachement à la nature qui les entoure. Cette nature, elle est vaste, elle est diversifiée, elle est préservée. Une culture nordique tournée vers les éléments naturels, l’eau, les forêts, les animaux, qui vit et s’adapte (parfois tant bien que mal) aux rudes conditions climatiques et rayons de soleil.

Alors c’est peut-être aussi l’une des raisons qui nous a empêché de venir plus tôt. Ces conditions climatiques. Breaking news : les hivers sont froids, très froids en Finlande, et les journées extrêmement courtes. On va pas se mentir, c’est vrai. Et la Finlande est pour bon nombre d’entre nous synonyme de Père Noël et de paysages blancs… Réduite donc à une seule région, la Laponie.

Dans l’inconscient collectif, la Finlande est cette seule région, et ne vaut le coup que sous une seule saison. Quelle erreur ! Non seulement le pays a autant de variétés de paysages et d’activités que de régions, comme par exemple son cousin de carte postale le Québec, mais aussi, elle se découvre différemment à chaque saison !

C’est Marion, du blog Mademoiselle Voyage (ndlr : elle y a vécu, voir son interview) qui nous a proposé de découvrir la Finlande différemment, sous une autre saison, à l’automne, et à travers la région des lacs, au coeur du pays. Un programme insolite qui casse les idées reçues, on a dit oui !

Vous saviez que la Finlande était surnommé le « Pays des mille lacs » ? 5 jours pour découvrir l’automne au fil de l’eau…

Première étape : la région de JYVÄSKYLA

Pourquoi ?

A 235 km au nord de la capitale Helsinki, Jyvaskyla est la capitale de la Finlande Centrale, et compte près de 150 000 habitants. Fun fact, cela représente 96 habitants au kilomètre carré. Oui, en pleine ville ! À titre de comparaison, c’est la population d’une ville française comme Limoges, mais répartie sur 10 fois plus de terrain ! Cela vous laisse imaginer les étendues sauvages que l’on peut retrouver dans cette région à quelques heures d’avion de Paris. C’est pour ça qu’on s’y rend : l’espace.

Comment ?

Il y a des vols quotidiens qui vont mèneront d’Helsinki à Jyvaskyla en moins d’1 heure.

Il est aussi possible de vous y rendre en train ou en voiture depuis la capitale, si vous avez quelques heures de temps. Les routes sont superbes.

 

On fait quoi ?

S’initier au sauna

Tous les Finlandais ont un sauna chez eux. Oui, cela fait partie intégrante de leur culture, de leur quotidien, de leur bien-être. Depuis la toute petite enfance (certains naissent même dans les saunas, pièce la plus saine de la maison), les Finlandais construisent leur vie (et même leur maison) autour de cette cabane en bois, dans laquelle ils se retrouvent en famille ou entre amis, pour profiter d’une session de chaleur sèche ou humide. Généralement, la chaleur est fournie par un poêle qui chauffe des roches sur lesquelles on verse de l’eau. On alterne les sessions avec un temps à l’extérieur, dans un jaccuzzi, dans la douche fraiche, ou dans la neige pour les plus courageux. Les bienfaits sur la santé (le cardiovasculaire) et l’hygiène de vie ne sont plus à prouver, et en plus, c’est un vrai moment de détente et de plaisir.

Rencontre avec un local pour apprendre la culture finlandaise

  

Un concept dont on n’a pas l’habitude en France : rencontrer une famille locale et passer la journée avec elle, en immersion. Ce jour-là, c’est Noora qui nous reçoit dans sa maison, entourée de son mari et de ses 2 jeunes enfants. Au programme, visite de la maison,  cueillette dans la forêt voisine, préparation du déjeuner ensemble (plats traditionnels et de saison), échanges autour de la culture finlandaise et pause musicale au piano. Un moment authentique et riche en émotion, lors duquel on oublie que nous sommes un voyageur…

Your Local Host

Faire du Fatbike

Si l’hiver, les collines sont recouvertes de neige et les tremplin s’animent de skieurs qui n’ont pas froid aux yeux, à l’automne, la forêt ne désemplit pas. Outre les promenades et cueillettes, les Finlandais pratiquent beaucoup de sport en extérieur. On les croise en ski de fond, à vélo, en courant. Pour profiter un maximum de la zone, on enfourche des fatbike électrique, qui nous permettent de sortir des chemins et de monter dans chaque recoin de la station. Un vrai plaisir, et pas besoin d’être trop sportif, mais les amateurs de vitesse seront ravis !

 

Laajis and to Laajavuori Urban Outdoor

City of light

C’est l’événement culturel de la région, chaque année à l’automne, on célèbre la lumière dans toute la ville, à travers des sculptures illuminées.

City of Light Event

Visiter une église en bois

Dans le Petäjävesi village trône fièrement une immense bâtisse en bois. Fière, mais mystique. Dans le parc, des pierres tombales en friche, la rivière en contre bas de laquelle s’échappe une légère brume, on dit que cette église en bois serait hantée. Construite en 1763, elle a accueillie de nombreux mariages, cachés de nombreux corps aussi, et échappé à plusieurs incendies… Le bois craque sous nos pieds, sur la buée de l’une des vitres, on distingue l’ébauche d’un visage diabolique. Personne n’ose s’y confronter.

Unesco World Heritage site

The Petäjävesi Old Wooden Church

 

Devenir un fermier

 

Après quelques kilomètres sur une route superbe, bordée de forêts et de lacs, on rencontre ici Maija. Cette jeune fermière a quitté sa vie citadine pour créer la ferme dont elle rêvait. Elle élève ses animaux dans une éthique et une douceur rare. Cette ancienne vegan, qui a dû reprendre la consommation de viande pour raison médicale et allergène, a choisi une agriculture responsable, réfléchie et sensible. On passe la journée avec sa famille, on rentre les moutons pour les nourrir, on se promène dans sa parcelle de forêt (ce jour-là, après notre départ, elle y apercevra un ours). Le temps est suspendu, en harmonie totale avec la nature. Le déjeuner, fait avec les produits de la forêt (ou troqué avec les produits des fermes voisines) est simple et délicieux. L’un des plus doux moments de notre voyage.

Hakamaan Farm, Maija Suutarinen

On dort où ?

Varjola Resort

Au dessus d’un lac, accrochés en lisière de forêt, des petits cottages modernes pour profiter du calme environnant.

On y trouve le traditionnel sauna (chauffé au feu de bois), avec une vue sur le lac et un jaccuzzi sur la terrasse, des chalets avec vues sur le barrage. Les repas sont traditionnels (produits de saison et locaux) et le service irréprochable.

 

Boutique Hotel Yöpuu et son restaurant Pöllöwaari

Située en plein coeur de la ville de Jyvaskyla, hôtel haut de gamme et très cosy, climat chaleureux, petit déjeuner incroyable et restaurant gastronomique qui accommode ses mets de nombreux grands crus mais aussi (chose rare) de jus de baies ou fruits traditionnels !

 

Toppala Cottages

Alerte coup de coeur ! Qui n’a jamais rêvé de dormir dans un cottage en bois, au bord d’un lac. Un ponton, un coucher de soleil, un coin de feu… Et à l’intérieur, un petit sauna pour se réchauffer quand la nuit tombe.

Une expérience unique dans l’un de ces 3 cottages tenus par une famille finlandaise qui vit aussi sur ce bout de forêt.

Autre expérience incroyable qu’elle vous permettra de vivre : dîner dans une kota traditionnelle.

Ces petites cabanes en bois sont une extension de la maison circulaire pour continuer à recevoir et se réunir, en toute saison, autour d’un feu. On y dîne, on y festoie, on y cuisine…

 

JYVÄSKYLA www.visitjyvaskyla.fi/en www.saunaregion.com


 

Deuxième étape : la région de LAHTI

Comment ?

On s’y rend en un peu plus d’une heure de bus par exemple, ou en voiture. La route E75 est l’une des plus belles de toute la Finlande : Pulkkilanharju Ridge c’est 8 km de route suspendue sur l’eau au coeur d’un parc national préservé. Sur la route, on fera un petit arrêt au café historique Lintan Kammari.

 

Pourquoi ?

Toujours pour ses grands espaces, ses lacs, ses petites îles désertes (si si !) et ses forêts, ses cottages et sa douceur de vivre, mais aussi pour sa culture. Lahti est la ville de la musique (l’un des orchestres symphoniques les plus importants du pays) et la région de manufacture et design du bois, à la manière nordique.

On fait quoi ?

Cueillette en forêt

Première expérience 100% locale, la cueillette ! Contrairement aux idées reçues, les Finlandais ne sont pas des mangeurs de rennes. L’alimentation finlandaise, essentiellement basée sur les produits de saisons, repose beaucoup sur la cueillette. A l’automne, les baies, les champignons sont au coeur des repas.

On nous emmène avec une spécialiste des champignons, pour apprendre à les trouver, les distinguer, les choisir, et ensuite les cuisiner. Un vrai moment de partage, et quel plaisir de passer en quelques minutes de la nature à l’assiette.

https://www.bestlakenature.com/

Un traditionnel Sauna Treatment

On est sur le moment le plus fort, le plus authentique et le plus inoubliable du voyage. Cette rencontre avec Maaria Alén, Nature Wellness Instructor, spécialiste (parmi les 2 professeurs officiels du pays) du Sauna traditionnel, vient à nous, dans notre propre sauna (nous logeons ce soir à Lehmonkarki), avec tout son équipement : vihta (branches de feuilles de bouleau tressées), gommage au sel, argile, shampoing.

Après s’être humidifiée le corps, nous enfilons le bonnet de laine et entrons dans le Sauna (nous portons des maillots de bain, par pudeur) avec Maaria. Elle nous explique les lointaines origines du sauna et son importance dans le mode de vie et l’éducation finlandaise. C’est un lieu sacré, où l’on entre nu sans à priori, en famille, un lieu de sécurité, de paix. Cette fumée qui s’échappe a des propriétés pour notre santé, mais aussi pour notre âme. Elle purifie.

Le foyer qui chauffe la pièce (idéalement à 80 degrés), le kiua, surveille ce lieu sacré. Les enfants y voient une cachette pour le Mâlin. C’est donc tout un univers de croyance, une véritable religion, qui s’inscrit dès le plus jeune âge au coeur même de la maison et des habitudes quotidiennes.

Après quelques allers retours à l’extérieur, dans le jardin, pour faire varier notre température corporelle (les plus courageux auraient volontiers sauté dans le lac), elle enduit notre visage de boue pour la détoxifier, puis nous passons à tour de rôle dans le Sauna avec elle. S’en suit un véritable cérémonial : chants ancestraux, massages, et l’utilisation du vihta. Selon l’amplitude et la vitesse des mouvements qu’elle réalise avec ces branchages, une vapeur plus ou moins chaude et parfumée nous masse les différentes zones du corps. La chaleur monte et descend rapidement, notre tête est régulièrement humidifiée pour nous maintenir en confort. Les feuilles de bouleau agissent comme de l’aromathérapie, et nous ressentons une profonde détente. Les vertus vont bien au delà de l’aspect destressant, ce la touche le système nerveux, circulatoire, respiratoire. Un moment très puissant et vécu dans un climat de bienveillance et de grande pédagogie, indispensable à vivre, grâce à Maaria.

https://www.travellamo.fi/

 

Du bateau jusqu’à une île déserte

Balade en bateau ce matin-là, sur le Lac Päijänne pour découvrir les trésors du Päijänne National Park. Une balade avec un ranger, un arrêt dans les baies aux eaux cristallines (par temps ensoleillé !) et les plages désertes. Une belle nature préservée, des espaces qui donne envie de rester camper et profiter de la région en été, comme des Robinsons !

Kelvenne ridge island (tour proposé au départ du Lehmonkärki Resort)

La ville de Lahti

En dehors de sa nature préservée, Lahti a aussi des atouts de citadine.

Le Sibelius Hall et son gigantesque squelette en bois trône sur la rive du lac Vesijärvi. On y trouve l’une des plus belles programmation musicale et symphonique de Finlande.

https://www.sibeliustalo.fi/en/sibelius-hall

A quelques centaines de mètres de la rive du lac, l’artiste Olavi Lanu a donné vie à la forêt. Lors de cette balade, des formes, des rencontres monumentales en bois sculptées qui semblent se fondre dans le décor. Une galerie d’art contemporain à ciel ouvert, au milieu des arbres, qui emprunte différentes teintes et significations à la scénographie naturelle des saisons.

Pause dîner dans le plus gastronomique des restaurants de Lahti, Roux, élu parmi les meilleurs restaurants de Finlande. Dans cette ancienne pharmacie, on cuisine les produits de saisons autour d’une carte nordique traditionnelle.

http://www.roux.fi/roux-restaurant/

Dernier pause gourmande, qui a du sens !

Mea Manna est un coffee shop bio qui propose des pâtisseries et déjeuners et végétariens, vegan, gluten free. Les employés de l’établissement, qui réalisent les plats, les gâteaux, ou qui servent au comptoir, souffrent tous d’un handicap et font partie d’un programme de soutien créé par Eveliina Aaltonen, la propriétaire des lieux. Elle a fondé la pâtisserie voisine, un café au coeur de la bibliothèque de Lahti, ainsi qu’une boutique de vêtement toute proche. Et en plus, c’est bon !

On dort où ?

Des chalets tout équipés aux prestations haut de gamme, avec terrasses panoramiques sur le lac, protégée par la forêt. Service de restauration et petits déjeuners, sauna individuel et collectifs (moderne ou traditionnel), jaccuzzi et activités nautiques.

http://www.lehmonkarki.fi/

Pour être central au départ ou à l’arrivée à Lahti, cet hôtel est idéal. Il a tout le confort nécessaire (bien sûr, un sauna, et un petit-déjeuner à tomber), et se trouve en plein centre de la ville.

https://www.sokoshotels.fi/

 

LAHTI visitlahti.fi

 

5 jours d’automne en Finlande, dans la région des lacs, pour comprendre d’où vient le bonheur des Finlandais.

Le sauna, un moment de bien-être individuel et de santé quotidien, la nourriture qui se décline en plats élaborés prenant pour base les produits locaux et de saison, les habitants, qui ouvrent leur porte et transmettent leur culture traditionnelle avec fierté, les activités sportives, plus ou moins extrême, dans le respect de la nature environnante, et bien sûr, cette nature préservée. L’écologie est au coeur des préoccupations des Finlandais. Le tourisme est slow et se développe en harmonie avec les trésors naturels à conserver : leurs lacs et forêts. Les ménages recyclent et consomment de manière responsable et éclairée, pour faire vivre la localité. Finalement, on y a trouvé aussi l’image d’Epinal que nous avions de la Finlande avant de partir, des décors de cartes postales, et un début d’hiver qui semble rappeler ce que la Laponie offre aux voyageurs. Il paraît même qu’en plein hiver, au dessus des cimes enneigées, les aurores boréales décoreraient le passage de traineaux. Mais ceux-là, ils sont bien tirés par des chiens… Il faudra monter plus haut en Finlande pour les voir voler et conduits par un vieux barbu habillé de rouge !

Pratique

Comment on y va

Vol Paris-Helsinki 2h50

La monnaie

L’euro (contrairement à ses pays voisins)

Le décalage horaire

-1h par rapport à Paris

Les formalités

La carte d’identité suffit !

Attention, même à l’automne, partez avec des tenues chaudes, le matin, la température frôle le 0 !

 

Voyage réalisé en septembre 2019 en collaboration avec Visit Jyvaskyla et Visit Lahti
www.visitjyvaskyla.fi/en

 

À revivre en vidéo – en Story à la Une

Auteur Nomade expatrié