Carnet d’adresses à Venise

Que l’on arrive par la mer ou par la terre ferme, les tout premiers instants à Venise ne laissent jamais indifférent. Mettre un pied dans la Sérénissime, c’est laisser un monde moderne derrière soi pour basculer dans un univers où les palais et les canaux sont rois et où la vie s’articule au rythme de l’eau. Les siècles se sont écoulés et Venise a gardé le même visage. Malgré ses allures de décors de cinéma, elle est bien réelle, unique, chacune de ses pierres dévoile une histoire prestigieuse façonnée par de grands personnages et de grands artistes. Éternellement associée à quelques clichés, elle fait beaucoup parler d’elle. Venise l’ultraromantique et ses couples voguant sur les gondoles. Une facette dont elle n’a pas à rougir. Puis Venise, la cité surpeuplée, victime de sa popularité, d’un tourisme toujours plus accru et coqueluche des bateaux de croisière. Le reflet en partie d’une réalité : quelques pas suffisent pour se retrouver presque seul au monde et découvrir une Venise intimiste, facile d’accès qui tend les bras à tous ceux qui sont prêts à se perdre dans son dédale de ruelles. Chaque coin de rue est une surprise et chaque balade une invitation à la rêverie avec ses maisons colorées, ses ponts, sa photogénie incroyable. Déjouez les itinéraires inlassablement empruntés, osez, sortez des sentiers battus, partez à la rencontre des Vénitiens et vous découvrirez la Cité des Doges comme vous ne l’auriez jamais imaginée. Laissez-vous porter par ce guide dans une Venise authentique et passionnante, marchez dans les pas de ses habitants au travers de conseils et d’adresses soigneusement sélectionnées.

Venise l’essentiel

Le carnet d’adresses 

  

Venise culturelle

Il suffit d’un seul regard pour comprendre que Venise est une ville musée à ciel ouvert. Construite et embellie par le monde de l’art, les noms des illustres Carpaccio, Titien ou Véronèse résonnent encore dans ses rues, ses églises ou ses palais. Gardienne de ce patrimoine culturel exceptionnel, il faut assurément plus d’un séjour pour la découvrir. Attractive, inspirante, ce n’est pas un hasard si de grands collectionneurs comme Peggy Guggenheim l’ont choisie comme refuge de leurs précieuses collections. Aujourd’hui, sa vivacité artistique et ses richesses culturelles alliant passé et modernité donnent naissance à une programmation inouïe. Mais Venise ne serait pas Venise sans ses habitants, représentants et défenseurs de ses traditions qui la rendent si unique au monde.

Un incontournable

Festa Veneziana Sull’acqua

Peu médiatisé, beaucoup de touristes passent à côté de cet événement qui a lieu le week-end précédant les festivités officielles. La scène de ce spectacle hors du commun n’est autre que le canal Cannaregio. Dans l’obscurité de la nuit, les Vénitiens et visiteurs se pressent sur ses rives pour admirer, aux premières loges, un défilé de bateaux à rames et à moteur. À leurs bords, danseurs, artistes, personnages aux sublimes costumes accompagnés de musique et sous un jeu de lumière. Cette ode poétique, créée et orchestrée par une compagnie artistique, s’inspire du thème annuel. La fête se poursuit le lendemain avec une nouvelle parade de bateaux et une distribution de cicchetti  et de boissons.

Samedi-dimanche précédant le carnaval / Canal Cannaregio / Vaporetto 4.1, 4.2, 5.1, 5.2 : Guglie

Le + insolite

La Regata della Befana

Le 6 janvier, l’Italie célèbre un personnage de légende : La Befana. Pour la petite histoire, cette vieille dame aux allures de sorcière, mais néanmoins sympathique, enfourche son balai la nuit qui précède le jour de l’Épiphanie pour remplir les chaussettes des enfants de friandises ou de charbon. À cette occasion, et depuis plus de trente ans, le plus ancien club d’aviron de la ville organise sur le Grand Canal une régate des plus étonnantes. Ses vétérans, travestis en Befana, se livrent à une course à la rame jusqu’au pont du Rialto, orné d’une chaussette géante pour les festivités. D’autres embarcations participent à la fête où des Befana, et parfois même le Père Noël, forment un cortège autour des concurrents. La circulation des bateaux à moteur n’étant pas fermée pour l’événement, cela donne lieu à une compétition des plus cocasses sur cette autoroute maritime qu’est le Grand Canal. Un spectacle insolite qui ravit chaque année petits et grands. À la fin de la compétition, la fête se poursuit sur le Rialto avec une distribution de vin, chocolat chaud et sucreries.

Le 6 janvier

Départ de la course : San Tomà – Arrivée : Pont Rialto

– San Polo / Vaporetto 1 : Rialto / S.Tomà

Les Boutiques de Venise

Le Vénitien, comme tout Italien qui se respecte, est attaché à la qualité. Il est fier de son made in Italy et aime remplir son estomac de mets savoureusement locaux et faits maison. À Venise, le chariot est l’accessoire indispensable pour parcourir calli (rues) et ponts à la recherche du nécessaire pour garnir son réfrigérateur. Les supermarchés se font rares, mais la ville compte de nombreux petits commerces de proximité, d’ateliers à taille humaine où les habitants ont leurs habitudes. Ils s’approvisionnent au marché du Rialto, achètent le dernier roman de leur auteur préféré à la librairie du coin ou font une halte gourmande dans les pâtisseries. Inutile donc de s’attarder dans les boutiques touristiques pour faire son shopping. Souvenirs gustatifs, artisanaux ou petites emplettes coup de coeur, vous ne repartirez sûrement pas les mains vides.

Une adresse incontournable

Emilio Ceccato

Au pied du pont Rialto, cette belle boutique fondée en 1902 habille les 433 gondoliers de la lagune. Sponsor de l’association des gondoliers de Venise, elle respecte le strict cahier des charges des couleurs, tailles et des matières de la tenue réglementaire. Ces vêtements traditionnels sont aussi vendus au public, la garantie de ramener un souvenir authentique et de qualité bien loin de tous les étals extérieurs proposant des produits bas de gamme. Vous trouverez bien sûr le célèbre tee shirt rayé, grand classique d’une garde-robe mais indémodable, le canotier, chapeau de paille du gondolier, ou de magnifiques pulls pour l’hiver. Sur chaque pièce, l’écusson ou le logo officiel de l’association. Les vêtements sont tous unisexes afin d’habiller également l’unique femme gondolier de la ville.

Lundi-samedi10 h-13 h 30, 14 h 30-19h30 – Dimanche 11 h-13 h 30, 14 h 30-19 h

Tee-shirt enfant 24 € – Adulte 39 € – Polo 54 €

San Polo, 16-17 / Vaporetto 1, 2 : Rialto

Le + insolite

Fiorella Gallery

Mi-boutique, mi-galerie d’art, cette adresse ovni est l’univers de la styliste Fiorella Mancini. Même si vous n’avez nullement l’intention de dépenser 1 200 € pour une veste extravagante, le lieu vaut une petite visite. Ambiance étrange et un brin provocatrice avec ces mannequins aux visages masculins sur des corps de femmes et ces néons à gogo. Côté mode, toutes les vestes sont en soie ou en velours et imprimées à la main. Motifs paons, têtes de mort ou rats, marque de fabrique de la maison.

Campo Santo Stefano, San Marco, 2806 / Tél. +39 041 5209228

Vaporetto 1, 2 : Accademia / www.fiorellagallery.com

Sortir à Venise comme un Vénitien

  

Venise n’a pas la réputation d’une noctambule, son unique discothèque le prouve. Ne pensez pas pour autant languir dans votre chambre d’hôtel. La journée, c’est au café que l’on se retrouve, mais le soir, de nombreuses options s’offrent à vous et dès l’heure de l’aperitivo ! Suivez les fondamentaux de l’art de vivre vénitien et foncez boire un spritz ou un verre de vin blanc accompagné de quelques délicieux cicchetti, en faisant la tournée des bacari. À la belle saison, profitez des terrasses et admirez les places prendre vie petit à petit. Sortez dîner au son de quelques notes de musique ou mangez sur le pouce une spécialité locale pour reprendre des forces avant de poursuivre la soirée dans des lieux associatifs, animés par la vie estudiantine ou dans des adresses chics comme le Harry’s Bar, où des grands noms de l’histoire sont venus siroter leur cocktail. Les soirées vénitiennes sauront sans aucun doute vous séduire et, qui sait, vous entraîneront au coeur de la nuit.

Une adresse incontournable

Il Paradiso Perduto

Véritable institution, les Vénitiens s’y pressent pour manger des spécialités à base de poisson ou remplir leur assiette de cicchetti et les déguster, verre à la main, avec leurs amis. Mais surtout, ils poussent la porte du Paradiso Perduto pour l’ambiance ! Toujours bondé, la clientèle oscille entre étudiants, actifs ou visiteurs bien renseignés, venus écouter un concert live  le lundi soir. Dans cette taverne, au choix, la salle intérieure rustique et spacieuse, assez rare à Venise, avec ses grandes tables tout en longueur favorisant les rencontres et papotages, ou à l’extérieur, sur la Fondamenta della Misericordia, au bord de son charmant rio  bordé de bateaux, décor typique du Sestiere Cannaregio.

Une adresse insolite

Ostaria Dai Zemei

Ce petit bacaro  fait la part belle aux jumeaux. Les propriétaires, deux frères, sont fiers d’afficher leur identité gémellaire jusque sur le plafond et les poutres de leur établissement, tapissés de photos de binômes de toutes générations. La spécialité : les crostini , de petites tranches de pain grillé garnies, un délice. Dans la minuscule cuisine qui jouxte le bar, on s’affaire pour que la vitrine soit toujours réapprovisionnée en crostini frais et variés : prosciutto, poivrons, anchois, gorgonzola ou radicchio , la célèbre salade de la région.

8 h 30-20 h 30 / Crostini 1,50 € (au comptoir) / Crostini 1,80 € (à table)

Verre de vin 1,50-3,50 € / San Polo, 1045 / Vaporetto 1 : Rialto Mercato

Balades autour de Venise

Venise, ville construite par l’homme sur une mosaïque d’îlots aux eaux marécageuses, sa naissance est presque miraculeuse. Aujourd’hui, ces prouesses ont laissé un paysage riche et varié, d’une beauté incroyable, mais aussi la particularité d’un monde sans route ni voiture. Pour échapper un instant à l’étroitesse des ruelles, les Vénitiens vont dans les parcs publics ou prennent le large et une bouffée d’air marin en direction des îles de la lagune. Ils embarquent leurs vélos à bord du vaporetto pour pédaler au Lido, partent se détendre à la plage ou vont chercher la tranquillité d’une balade au plus près de la nature. Côté activités, encore et toujours,  l’eau rythme et influence la vie quotidienne, ils pratiquent l’aviron ou la traditionnelle Voga alla Veneta, et les plus passionnés s’entraînent pour les régates.

 

L’ incontournable

Burano

À bord du vaporetto, on s’émerveille déjà devant la silhouette de cette petite île de pêcheurs. À l’horizon, son campanile penché qui semble vaciller au moindre coup de vent et surtout son magnifique patchwork de couleurs. Burano doit sa particularité à ses maisons aux couleurs vives, fleuries et entretenues avec soin par ses habitants. Assaillie par les touristes qui viennent la découvrir pour quelques heures, elle n’en reste pas moins une destination au charme certain. La balade vous mènera entre canaux, ponts et petites rues colorées et jusqu’au petit Museo del Merletto (de la dentelle), qui retrace l’histoire de cette tradition qui fit connaître l’île à travers l’Europe. Poussez un peu la curiosité et passez la passerelle en bois qui mène à Mazzorbo, un îlot tranquille composé de vergers et de jardins, loin du tumulte touristique.

Vaporetto 12 (depuis Fondamenta Nove)

Le plus insolite

En kayak !

Stable et léger, le kayak est un moyen insolite de découvrir Venise. Débutants ou confirmés pourront approcher au plus près les lieux cachés et inaccessibles à pied, passer sous les ponts et contempler la ville depuis ses canaux. Au milieu des gondoles, vaporetti  et bateaux, vous deviendrez incollables sur les règles qui régissent les canaux. Accompagné d’un guide, vous pouvez choisir la durée des promenades, les secteurs à visiter ou assister au coucher du soleil et glisser sur l’eau à la nuit tombée.

Venice By Water : 9 h-19 h / Tour 50 € par pers. (1 h)

By night 150 € par pers. (1 h 30) / Corte Morosina, Cannaregio 5823/25

Tél. +39 041 5280893 / Vaporetto : 1, 2 : Rialto / www.venicebywater.com

 

À lire : Venise l’essentiel, par Amandine Sauvestre

Amandine, auteur de Venise l’essentiel Amandine Sauvestre est une globe-trotteuse insatiable. Elle partage ses aventures à travers le monde et ses bonnes adresses sur son blog My Beautiful Planet. En 2015, elle s’installe en Italie pour vivre une nouvelle vie d’expatriée marquée par le début d’une histoire d’amour avec la plus célèbre ville de la Vénétie.

Auteur Nomade expatrié