Eloïse & Luc à San Francisco

PORTRAIT DE « NOMADES »

Ils vous présentent les coups de cœur de leur voyage avec un guide des Editions Nomades

Le portrait Nomade de la semaine : Eloïse et Luc du blog L’Oeil D’Eos et du compte Instagram du même nom

 

 

« On a créé l’Oeil d’Eos après un tour du monde fin 2014. Nous sommes partis en Australie, en Asie puis 3 mois aux Etats-Unis… À notre retour, on avait envie de partager ce qu’on avait découvert, en particulier concernant l’Asie car pour préparer notre voyage, on piochait des infos à droite à gauche mais sans vraiment trouver de supports exhaustifs. On avait envie de synthétiser notre expérience.

On voulait créer, partager nos aventures, en espérant aider des lecteurs, mais sans ambition particulière. 2 mois après notre retour, on s’est lancé, les gens nous ont suivis et nous motivaient beaucoup à développer.

On imaginait pas que cela rassemblerait une communauté si vite derrière nous. On a commencé à collaborer avec des offices de tourisme pour découvrir et promouvoir des destinations sur le blog et le compte Instagram, puis en vidéo. Aujourd’hui, le voyage est notre métier. »

Passionnés par la route et les grands espaces (une quête de liberté qui les définit bien comme « nomades »), ils se sont rendus à nouveau dans l’Ouest Américain il y a quelques mois, et avaient un petit guide Nomades dans leur valise…

 

Leurs coups de à San Francisco

 

© L’Oeil d’Eos

 

Fortune Cookie Factory

Bien cachée dans une allée étroite de Chinatown (p. 33), cette minuscule boutique, ouverte en 1962, fait aussi office de fabrique. Les fortune cookies sont des petits gâteaux secs chinois. Creux et en forme de ravioli, ils abritent un petit message, souvent une parole pleine de sagesse. Passez la porte pour découvrir comment ils sont fabriqués : des mini-gaufriers tournent, un petit papier est calé dessus, la gaufrette est pliée, et c’est caché. Le patron, un peu bourru, vous proposer de goûter les gaufrettes imparfaites collectées pour les visiteurs. Ils accompagnent parfaitement un café ou une glace.

 

2 – Le quartier de Mission

Mission et Castro sont devenus en quelques années de véritables « place to be ». Les cafés hipster, les bars et restaurants branchés se multiplient chaque année.

Mission c’est le quartier latino par excellence. Un quartier où l’on peut lire son histoire sur les murs, grâce aux fresques que l’on trouve un peu partout. Une galerie d’art en plein air. Véritable moyen d’expression pour raconter l’évolution de ce quartier, ces fresques dépeignent la vie des réfugiés, des émigrants, et les bouleversements que Mission a pu connaitre…

© L’Oeil d’Eos

3 – Castro

Le quartier de Castro

Le quartier gay et militant de San Francisco… Là où les gens se promènent tout nu (pas tous je vous rassure) ! C’est sans doute l’un des endroits les plus historiques pour la communauté gay. C’est ici, à Castro, qu’Harvey Milk a mené son combat pour les droits des homosexuels américains. Aujourd’hui devenu une figure emblématique du mouvement LGBT.

C’est aussi l’un des quartiers les plus safe de San Francisco, à tel point que beaucoup de filles viennent y passer leur soirée entre copines. De nombreuses familles décident également de venir s’installer ici, les maisons victoriennes sont nombreuses et toujours aussi colorées. Castro est effervescent, déluré, provoc un peu mais pas too much. C’est l’identité gay par excellence.

 

Pour aller plus loin 😉 

Le blog d’Eloïse et Luchttps://loeildeos.com/2-jours-a-san-francisco/

Leur compte Instagram, très poétique

Le guide San Francisco :

Auteur Nomade expatrié